Acheter par téléphone (9 h / 20 h)

Étudier à l'étranger

Partir étudier au Canada

Allianz Global Assistance - Partir étudier au Canada

Le Canada propose de nombreux cursus universitaires prestigieux et – relativement – faciles d’accès si vous disposez du bon profil et des moyens financiers nécessaires. Avant de partir, n’oubliez pas de souscrire à une bonne assurance pour vos études à l’étranger !

Étudiant d’échange ou étudiant international ?

Il existe globalement deux manières de partir étudier au Canada, que ce soit au Québec ou dans les régions anglophones.

  • Un « étudiant d’échange » (exchange student) reste inscrit dans l’université de son pays d’origine, et bénéficie d’un accord d’échange convenu entre cette dernière et une université ou un établissement d’enseignement supérieur au Canada. Cette formule vous permet de passer un semestre ou une année entière là-bas : vous ne validerez certes pas un diplôme local, mais obtiendrez une équivalence dans votre université d’origine. Les frais de scolarité, de même, seront ceux de votre université en France, ce qui vous fait donc échapper aux tarifs parfois exorbitants des universités canadiennes !
  • Un « étudiant international » (international student) s’inscrit directement dans une université canadienne pour y réaliser l’intégralité de son cursus. Une fois admis, il pourra normalement rester au Canada aussi longtemps que l’exige la durée de ses études. L’étudiant international est bien sûr redevable des frais de scolarité de son université, et valide un diplôme en fin de parcours.

Les démarches

Vous vous contenterez d’une année d’échange universitaire ? Les modalités d’acceptation de votre dossier, dans ce cas, diffèrent fortement selon les cas (bourse Erasmus Mundus, accord bilatéral…) et dépendent avant tout des détails de l’accord passé entre votre établissement et son homologue canadien. Pour davantage de renseignements, mieux vaut contacter sans attendre le bureau des affaires internationales de votre université !

Vous vous rêvez étudiant international ? Il vous appartient dans ce cas de procéder vous-même à la sélection des universités qui vous intéressent, en fonction par exemple de leur situation géographique, des spécialités proposées ou du nombre de places réservées aux étudiants internationaux. Le dossier de demande d’admission inclut typiquement les derniers relevés de note ou diplômes obtenus (baccalauréat, master…), un certificat de naissance, une lettre de motivation, voire quelques lettres de recommandation. L’étude du dossier est soumise, dans chaque université, au paiement de frais fixes compris entre 30 et 120 dollars canadiens. Notez que certains établissements exigeront un entretien préalable, ce qui nécessitera donc un premier déplacement de votre part sans garantie de succès !

Attention au calendrier

  • Pour une admission dès le semestre d’automne, qui court de septembre à la fin décembre, il est généralement nécessaire que l’université soit destinatrice de votre dossier avant le 1er mars.
  • Pour une admission au semestre d’hiver (janvier-avril), faites-vous absolument connaître avant la fin octobre.

Frais et documents obligatoires

Pour être autorisé à réaliser vos études au Québec, il vous faudra obligatoirement obtenir un « certificat d’acceptation du Québec » (CAQ) via une demande en ligne. La délivrance de ce document est payante, à hauteur de 100$ CAD environ. Pour n’importe quelle destination (Québec ou Canada anglophone), votre admission sera par ailleurs soumise à la délivrance d’un « permis d’études », dont l’instruction est soumise au paiement d’une taxe de 125$ CAD.

Gardez à l’esprit que les frais de scolarité imposés aux étudiants internationaux sont plus élevés que les tarifs – déjà conséquents – acquittés par les étudiants de nationalité canadienne. La différence peut aller du simple au double, voire au triple ! Toutefois un accord passé entre la France et le Québec permet aux étudiants français de bénéficier, uniquement au Québec, des mêmes frais de scolarité que les nationaux. Comptez dans ce cas et en moyenne 3000$ CAD par année universitaire, auxquels il convient bien sûr d’ajouter frais de logement, achat des manuels, nourriture, etc…

Quelle assurance voyage pour partir étudier au Canada ?

Ne laissez rien au hasard pour vos études au Canada, et prenez la peine de souscrire une bonne assurance avant votre départ : une attestation de votre assureur sera obligatoire pour compléter définitivement votre dossier d’étudiant d’échange ou international !

Un assureur spécialisé comme Allianz Global Assistance propose des formules particulièrement complètes en la matière. Un contrat « jeune études à l’étranger » est accessible aux moins de 36 ans et inclut, à partir de 19€ par mois, la prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation à hauteur d’un million d’euros et d’un rapatriement sanitaire éventuel. Une indemnisation est également prévue en cas d’interruption prématurée des études pour certains motifs, ou en cas de dommage causé aux bagages.

Partagez l'article :

Notre offre d'assurance pour Étudier à l'étranger

    Les articles similaires

Transactions sécurisées par