Souscrire par téléphone (9 h / 20 h)

Travailler à l'étranger

Travailler à l'étranger : Risque ou réelle opportunité ?

Allianz Global Assistance - Travailler à l'étranger : Risque ou réelle opportunité ?

Qu’il s’agisse d’une promotion proposée par votre entreprise ou d’un saut complet dans l’inconnu, un poste à l’étranger est une source d'épanouissement personnel et s’accompagne de certains avantages. Attention toutefois à ne pas partir sans une bonne police d’assurance pour expatriés.

Expatriés : des revenus généralement plus élevés

Un salarié français, lorsqu’il accepte de s’expatrier pendant quelques années à la demande de son entreprise, peut logiquement s’attendre à un revenu plus élevé. D’abord, bien sûr, parce que cette mutation est souvent la conséquence d’une promotion interne, qui entraîne donc une augmentation de votre rémunération. Mais aussi et surtout parce que le salaire de base est majoré d’une prime d’expatriation très conséquente, et qui peut atteindre 20 à 100% du salaire de base ! Votre entreprise, en effet, doit compenser les frais supplémentaires engendrés par votre expatriation comme un coût de la vie plus élevé sur place, les frais de scolarité des enfants, la perte éventuelle de revenu si votre conjoint(e) vous suit sur place, etc… 

Au-delà du salaire stricto sensu, vous pourrez négocier avec votre employeur certains avantages en nature comme un billet aller-retour gratuit par an, une prise en charge des frais de déménagement…

Des dépenses plus élevées aussi !

Les revenus plus élevés d’un travailleur expatrié doivent être mis en rapport avec des dépenses qui peuvent, elles aussi, s’alourdir de façon significative. Ce sera peut-être le cas, en particulier, des frais de logement si la ville de destination est chère (New York, Londres…), mais aussi de la nourriture ou des frais de scolarité des enfants si vous souhaitez les inscrire dans le lycée français local. Ces établissements scolaires situés à l’étranger offrent typiquement un excellent niveau d’éducation mais peuvent s’avérer assez onéreux à l’inscription.

Avantages sociaux et fiscaux

En devenant expatrié, vous allez probablement perdre votre statut de résident fiscal français puisque vous résiderez hors du pays plus de six mois dans l’année, et n’y exercerez plus votre activité professionnelle. Ce changement implique que vous ne serez plus soumis aux prélèvements sociaux (CSG et CRDS) au titre de vos revenus d’activité ou du patrimoine. 

Lors de vos brefs retours en France, vous pourrez par ailleurs tirer profit de votre carte de résident à l’étranger (hors Union européenne) pour acheter certains produits hors taxe. Pour bénéficier de cet avantage, vous devrez acheter au moins 175€ TTC de marchandises dans le même magasin et solliciter ensuite un bordereau de vente à l’exportation, à remettre à la douane lors de votre départ.



Quelques chiffres-clés

  • Selon l’Union des Français de l’étranger (UFE), 1 710 945 personnes figuraient au 31 décembre 2015 au registre mondial des Français établis à l’étranger.
  •  37% sont restés dans les limites de l’Union européenne.
  • 13,7% résident en Amérique du nord.

Comment se renseigner  ?

Pour préparer au mieux votre futur séjour professionnel à l’étranger, il est recommandé de consulter certaines sources de référence sur Internet. Le site de la Maison des Français de l’Etranger (http://www.mfe.org/) vous fournira des informations généralistes très utiles et régulièrement mises à jour, par pays. L’agence pour l’enseignement du français à l’étranger (http://www.aefe.fr/), en ce qui la concerne, pourra vous aiguiller efficacement pour la scolarisation de vos enfants dans le réseau scolaire français à l’étranger.

Travail à l’étranger : comment bien s’assurer ?

En tant que travailleur expatrié, votre priorité doit d’abord être de vérifier la couverture en assurance santé sur place pour vous-même et votre famille, et notamment les limites du régime primaire d’assurance maladie dont vous bénéficierez. Un assureur international spécialisé comme Allianz Gloabl Assistance commercialise des formules d’« assurance expatrié » conçues pour les travailleurs à l’étranger, incluant la prise en charge des frais complémentaires médicaux et d’hôpital jusqu’à 150 000€ ainsi que le rapatriement médical.

Au-delà même de la santé, l’assurance Allianz Global Assistance permet une protection renforcée au quotidien avec une option responsabilité civile vie privée à l’étranger vous couvrant jusqu’à 4,5 millions d’euros, ou encore une garantie individuelle accident de la route avec un plafond allant de 25 000 à 300 000€.

Partagez l'article :

Notre offre d'assurance pour Travailler à l'étranger

    Les articles similaires

Transactions sécurisées par